Documentaire « Recherche sur les cancers : tout s’accélère »

L’Institut national du cancer (INCa) en partenariat avec l’Association pour la Recherche sur le Cancer (ARC) et l’Inserm présentent un web documentaire intitulé « Recherche sur les cancers : tout s’accélère ».

Cet outil multimédia interactif met en lumière les axes de recherche actuels les plus prometteurs, avec pour fil rouge les avancées permettant ledéveloppement d’une approche individualisée du traitement des cancers. Outil grand public à vocation pédagogique, il a l’originalité de mettre en lien le travail des chercheurs et la réalité du cancer telle qu’elle est vécue par les malades.

Le documentaire est construit à partir de témoignages d’anciens malades, points d’entrée des chapitres, vers des interviews de chercheurs et de médecins, illustrées de reportages sur leurs lieux de travail. L’ensemble est organisé en quatre parties correspondant aux champs d’application majeurs de la recherche :

  • Comprendre : une partie qui permet d’approcher les recherches pour comprendre les mécanismes à l’origine des cancers, grâce aux progrès accomplis dans les techniques de génomique, d’épigénomique et de séquençage du génome. Elle montre concrètement la façon dont les chercheurs travaillent grâce aux échantillons conservés et classés dans les tumorothèques.
  • Soigner : cette partie aborde les thérapies ciblées et explique comment les recherches permettent de personnaliser les traitements grâce notamment à l’identification de mutations génétiques. Ce chapitre montre l’importance de la coordination pluridisciplinaire dans le champ de la recherche, des interactions nécessaires entre recherche fondamentale et recherche clinique, et du lien entre les chercheurs et les soignants.
  • Accompagner : les chercheurs s’intéressent également à la qualité de vie sociale et psychique des personnes touchées par la maladie et de leurs proches. Surmonter la détresse, apprivoiser la maladie, et ensuite reprendre le cours de la vie, sont des étapes importantes du parcours personnel du malade. Les chercheurs en sciences humaines et sociales tentent de mieux comprendre ces différents états, s’intéressent également à la place du malade et de la maladie dans notre société pour apporter aux professionnels des éléments de compréhension et favoriser un meilleur accompagnement.
  • Prévenir et détecter : en amont de la maladie, la recherche s’intéresse à la façon de mieux cerner et comprendre les différents facteurs de risque de cancer, de mieux informer la population pour inviter à des changements de comportements individuels plus favorables à la santé (arrêt du tabac, baisse de la consommation d’alcool, promotion de l’activité physique et d’une alimentation équilibrée, limitation des expositions solaires…). Elle s’intéresse aussi aux modes de détection des cancers permettant un diagnostic précoce et donc une prise en charge plus efficace.

L’objectif : montrer concrètement, pour un public non spécialiste, les progrès à l’œuvre aujourd’hui et envisageables demain, et contribuer ainsi à modifier l’image de la maladie.

Les commentaires sont fermés.