Les structures dédiées à la recherche

L’institut National du Cancer (INCa)

Les enjeux attachés à la recherche cancérologique sont essentiels en amont de la maladie, pour comprendre les causes biologiques et les facteurs de risques du cancer. La lutte contre le cancer doit également s’enrichir des apports de la recherche en sciences humaines et sociales. car une personne malade ne se réduit pas à un corps malade. Surtout, la recherche cancérologique doit viser à répondre aux attentes des patients pour des traitements plus efficaces et préservant mieux la qualité de vie.

Grâce au premier Plan cancer 2003-2007, 7 Cancéropôles ont été créées en France pour structurer les programmes et coordonner les équipes de recherche à l’échelle interrégionale. L’INCa a pour mission d’impulser et de coordonner l’effort national de recherche en cancérologie.

Le CancéroPôle Grand Est (CGE)

Le CGE est constitué en une structure associative de droit local (1908) regroupant :

  • Les collectivités territoriales des 5 régions du Grand Est
  • Les centres hospitaliers universitaires
  • Les centres de lutte contre le cancer
  • Les organismes de recherche (Inserm, CNRS)
  • Les universités
  • Les industriels
  • Les associations caritatives.

Ses missions consiste à :

  • Créer et soutenir des réseaux comprenant tous les métiers de la recherche contre le cancer
  • Elaborer, évaluer, suivre des projets de recherche fondamentale et clinique
  • Contribuer à constituer des « bibliothèques » d’échantillons tumoraux et sanguins (les tumorothèques et sérothèques) afin de permettre aux résultats de la recherche d’être confirmés cliniquement
  • Contribuer à créer et développer des plateformes technologiques et cliniques, c-à-d. les équipements capables d’analyser en un temps réduit une grande masse d’échantillons et consécutivement les données issues de ces analyses
  • Favoriser une ouverture vers les pays européens voisins pour un échange de savoir faire et permettre aux chercheurs et cliniciens de part et d’autre d’accéder aux technologies les plus récentes.

Axe d’action majeur du CGE, l‘information et la mobilisation des professionnels de la santé, des acteurs de la recherche et du grand public concernant la recherche contre le cancer est l’affaire de tous. En effet, elle nécessite l’implication des patients, de leur entourage, de l’environnement médical, ainsi que des projets de recherche débouchant sur des applications cliniques. L’objectif de cette mobilisation est de permettre une recherche de la plus haute qualité et de faire bénéficier l’ensemble de la population de ses avancées.

Les 6 thématiques de recherche

Pour mieux comprendre les mécanismes conduisant au cancer et favoriser les applications médicales issues de la recherche, la CGE a retenu 6 thématiques de recherche choisies en fonction des savoir-faire des 5 régions du Grand-Est.

  • Axe 1 – Indicateurs de santé et évaluation des pratiques
  • Axe 2 – Agents infectieux et carcinogenèse
  • Axe 3 – Contrôle local des cancers
  • Axe 4 – Contrôle de la dissémination tumorale
  • Axe 5 – Compréhension et maîtrise des échecs thérapeutiques
  • Axe 6 – Thérapeutiques immunomoléculaires et cellulaires des cancers.

Ressources en Lorraine

Les Plates-formes de génétique moléculaire

Ces plates-formes sont destinées à établir la carte d’identité biologique des tumeurs grâce aux outils de la biologie moléculaire. Elles permettent de faire progresser les connaissances sur les modalités de diagnostic et de classification des tumeurs ainsi que sur le choix des traitements et de surveillance (surtout dans le cas de thérapeutiques ciblées).

Il existe une plate-forme en Lorraine qui associe le CHU de Nancy et l’Institut de Cancérologie de Lorraine – Alexis Vautrin. Le Pr Philippe JONVEAUX, CHU de Nancy, est son coordonnateur.

Des informations sur les plates-formes hospitalières de génétique moléculaire du Grand Est sont disponibles sur le site du CGE.

Les Centres de Ressources Biologiques et les tumorothèques

Selon l’OCDE, « les centres de ressources biologiques (CRB) se composent de prestataires de services et de centres de conservation de cellules vivantes, de génomes d’organismes, et d’informations sur l’hérédité et les fonctions des systèmes biologiques. Les CRB détiennent des collections d’organismes cultivables (micro-organismes, cellules végétales, animales et humaines, par exemple), des parties réplicables de ces organismes (par exemple, génomes, plasmides, virus, ADNc), des organismes viables mais pas encore cultivables, des cellules et des tissus ainsi que des bases de données contenant des informations moléculaires, physiologiques et structurelles sur ces collections, et la bio-informatique qui leur est associée. »

Les tumorothèques sont des banques d’échantillons biologiques cryoconservés, assortis d’annotations biologiques, anatomo-cyto-pathologiques et cliniques dynamiques. Elles ont une double fonction, médicale et de recherche. En effet la conservation des fragments tumoraux est à la fois nécessaire pour :

  • Améliorer le diagnostic et le pronostic et rendre plus performante la prise en charge thérapeutique du malade, notamment par le biais de nouvelles thérapeutiques ciblées, lorsqu’elles existent.
  • Favoriser la recherche afin de mieux comprendre et caractériser les processus spécifiques de chaque type de cancérisation.

En Lorraine, il existe un Centre de Ressources Biologiques et une tumorothèque à Nancy qui associe le CHU Nancy et l’Institut de Cancérologie de Lorraine – Alexis Vautrin et qui est sous la responsabilité du Pr François PLENAT, CHU Nancy.

Des informations sur les CRB et les tumorothèques du Grand Est sont disponibles sur le site du CGE.

Les équipes et les projets de recherche

Des informations sur les équipes et les projets de recherche dans l’inter-région Grand Est sont accessibles sur le site de la CGE.

La recherche clinique fait l’objet d’une page spécifique.

Les consultations d’oncogénétique en Lorraine

ICL Alexis Vautrin
6 avenue de Bourgogne
CS 30519
54519 Vandœuvre-lès-Nancy Cedex
Secrétariat et prise de rendez-vous : Mme Dominique SAINT-DIZIER, 03 83 59 85 42
www.icl-lorraine.fr

Dr Elisabeth LUPORSI (coordinatrice)
Dr Ludovic MANSUY
Dr Pierre LEHAIR (consultation exclusivement pour les prédispositions familiales aux cancers digestifs)

CHU – Hôpital de Brabois
Laboratoire de Génétique
3ème étage de l’EFS
CHU – Hôpitaux de Brabois
Rue du Morvan
54511 Vandœuvre-lès-Nancy Cedex
Secrétariat et prise de rendez-vous : 03 83 15 37 71
http://www.chu-nancy.fr

Pr Philippe JONVEAUX
Dr Mylène VALDUGA

Les indications de consultations d’oncogénétique et le suivi sont détaillées dans le référentiel « Procédures en oncogénétique ».

Les commentaires sont fermés.