Démarche qualité dans les RCP

Audit des RCP de Lorraine

Contexte

Dans le cadre de la démarche qualité des RCP (Réunions de Concertation Pluridisciplinaire) au sein du réseau, un audit sur site a été proposé par les instances d’ONCOLOR en 2007.

La validation de la procédure actualisée de l’organisation et du fonctionnement des RCP en juin 2008 par le CA a permis de démarrer ce projet. Les visites concernent les RCP Oncolor des sites hautement spécialisés (SHS*) d’une part et des réunions pluridisciplinaires mises en place à l’initiative des professionnels d’établissements dans les sites spécialisés (SSP*) d’autre part.

Les objectifs de l’audit sont doubles : identification des difficultés et des améliorations possibles relatives à l’application de la procédure ; recensement et « reconnaissance » des réunions pluridisciplinaires (RP) créées par les professionnels dans les sites spécialisés.

44 RCP au sein des SHS* et 12 réunions pluridisciplinaires au sein des SSP* (Saint-Avold, Lunéville, Mont-Saint Martin, Hayange, Bar-le-Duc, Briey, Sarreguemines et Freyming Merlebach) ont été concernées par ce projet.

Déroulement de l’audit

Validation par le bureau d’ONCOLOR de la grille d’entretien incluant des critères qualité ; pour chaque RCP, l’entretien est mené auprès du coordinateur de RCP et de son éventuel suppléant.

Visite sur site à partir du mois de février 2009. En pratique, la grille d’entretien est envoyée au(x) coordonnateur(s) quelques jours avant la visite. Deux médecins d’ONCOLOR rencontrent le(s) coordonnateur(s) une heure avant la réunion pour remplir la grille d’entretien et assistent à la RCP pour la présentation d’au moins 2 ou 3 dossiers.

Échanges avec le(s) coordinateur(s) pour validation du rapport de visite.

Analyse, synthèse et présentation des résultats aux instances du réseau ONCOLOR.

Rédaction des rapports d’évaluation (rapport global et rapport par RCP) et retour d’informations aux établissements et aux coordonnateurs de RCP.

Les résultats sont détaillés dans la partie réservée du site (accès par mot de passe).

Enquête sur l’organisation et le fonctionnement des RCP

Contexte

Une enquête menée avec le réseau EVALOR a été réalisée en 2006 auprès de l’ensemble des coordinateurs de RCP afin de vérifier la conformité de leur RCP à la procédure commune. L’enquête, descriptive de l’organisation des RCP, a été réalisée par questionnaire nominatif envoyés aux coordinateurs de RCP.

Résultats

60 questionnaires ont été envoyés, 38 retournés dans les délais et exploités, soit un taux de retour de 63 %.

45 RCP dans les 5 SHS* : organisation régionale opérationnelle mais hétérogène dans le fonctionnement.

3 à 5 RCP ont été créées dans des SSP* ne répondant pas à la procédure commune du réseau mais s’appuyant sur les modalités d’organisation des RCP préconisée par la HAS et l’INCa dans le cadre du du Plan Cancer.

Il ressort de cette enquête une hétérogénéité du fonctionnement des RCP. Ces résultats et la sortie des nouveaux textes réglementaires ont motivé la mise à jour de la procédure régionale d’organisation et fonctionnement des RCP, intégrant une perspective d’évaluation périodique de son application.

Enquête sur les équipements des RCP

Contexte

Des ordinateurs, portables et fixes, ont été attribués en 2002 aux établissements, publics, PSPH, et privés, concerné par le fonctionnement et la saisine des RCP. Cette aide à l’investissement s’inscrit dans le cadre du projet e-sante 2001 facilitant l’organisation de la pluridisciplinarité dans les établissements du réseau Oncolor.

Déroulement de l’étude

En juillet 2003, un questionnaire auto-administré a été adressé à l’ensemble des coordinateurs des 48 RCP du réseau visant à faire un état des lieux des équipements existants et des modalités de fonctionnement des réunions. Cet état des lieux s’inscrivait dans une perspective d’informatisation de l’organisation des RCP prévu dans le cadre du projet SAOCCP.

Résultats

51 coordinateurs assurent le fonctionnement de 48 RCP. Considérant que certaines RCP fonctionnent en alternance dans deux lieux différents et/ou avec deux coordonnateurs ; le nombre de RCP retenu pour l’exploitation des données de cette enquête s’élève à 56.
Le taux de réponses est très satisfaisant : 93 % des personnes sollicitées ont répondu au questionnaire.

Equipements des RCP par SHS*

Le taux d’équipement informatique est relativement satisfaisant :

    • 96 % des RCP disposent d’un ordinateur portable et/ou fixe
    • 88 % d’une imprimante
    • 82 % d’un accès Internet
    • 81 % de coordonnateurs déclarent avoir  une adresse mail.

Ces outils se trouvent dans la majorité des cas (2/3 des RCP) dans les secrétariats des comités et/ou les bureaux des coordonnateurs.

18 % de RCP déclarent ne pas avoir d’accès Internet et 19 % de coordonnateurs n’ont pas d’adresse mail dans un contexte d’incitation au partage d’informations et aux échanges professionnelles via Internet.

Modalités de fonctionnement des RCP

Les résultats montrent des pratiques relativement hétérogènes.

Modalités de réception des demandes d’avis par SHS*

15 RCP soit 29 % des répondants déclarent recevoir des demandes d’avis à partir du formulaire ONCOLOR.
Plus de la moitié des RCP (55 %) déclarent recevoir des demandes d’avis pendant la réunion.

Modalités des envois d’avis aux demandeurs par SHS*

21 RCP soit 40 % des répondants affirment utiliser le formulaire ONCOLOR pour retourner l’avis de la RCP aux médecins demandeurs et ce, pendant la réunion ou dans les 48 h qui suivent la réunion.

* Les termes SHS et SSP sont utilisés pour faciliter l’identification des établissements lorrains membres du réseau ONCOLOR. Depuis le décret n° 2007-388 du 21 mars 2007 relatif aux conditions d’implantation applicables à l’activité de soins de traitement du cancer, les établissements sont actuellement reconnus par l’Agence Régionale de Santé en tant que « établissements autorisés » en cancérologie.

Les commentaires sont fermés.