Historique du réseau

Les premiers travaux dès 1993

ONCOLOR, réseau de santé en cancérologie de la région Lorraine, est né de la réflexion d’un groupe de professionnels issu du comité technique régional de cancérologie. En amont de la rédaction de la circulaire DGS/DH/n°98/213 du 24 mars 98 relative à l’organisation des soins en cancérologie dans les établissements d’hospitalisation publics et privés, la Lorraine avait été nommée région pilote en matière d’organisation régionale de la cancérologie sur l’initiative du directeur de la DDAS de Moselle. Par la suite, la DRASS a mis en place en 1993 une « commission des statuts » chargée d’établir les critères d’entrée dans le réseau et de préparer sa convention constitutive et ses cahiers des charges. A noter que les concepts du réseau ont été intégrés au premier SROS de Lorraine publié en 1995.

1998 : naissance officielle du réseau

Le 29 juin 1998, ONCOLOR, premier réseau de soins en Lorraine, est agréé par l’ARH à travers la reconnaissance de sa convention constitutive. En application de la convention constitutive, la commission des statuts est devenue la structure de coordination provisoire du réseau. Le 1er décembre 1999, le réseau s’est doté d’une structure juridique de type association de Loi 1901 dénommée « Association réseau ONCOLOR ». Un bureau de 12 membres élus pour 3 ans par le conseil d’administration respecte les équilibres entre public privé, CHU, CLCC, CHR et CH. Cette instance intègre des membres de la structure de coordination dont la plupart sont à l’initiative du projet.

Les cahiers des charges rattachés à l’agrément du réseau ont défini un niveau raisonnable d’exigences et donné au réseau des objectifs ambitieux en matière de qualité et de sécurité des soins.

Ce réseau régional de soins gradués rassemblant, après audits, 53 établissements regroupés en 5 Sites Hautement Spécialisés (SHS), 15 sites spécialisés, 21 membres associés, est basé sur le volontariat, un partenariat public-privé et une ouverture à la ville. Le patient, au centre du réseau, doit être assuré de bénéficier d’un égal accès à des soins de qualité continus et coordonnés, ainsi qu’au respect de ses droits à l’information et à un accompagnement adapté.

Oncolor aujourd’hui,

Les projets développés ONCOLOR depuis 1998 ont porté sur la pluridisciplinarité (référentiels et comités de concertation pluridisciplinaires), le système d’information, la sécurité des pharmacies hospitalières, la formation des professionnels, les soins de support.

Parmi les actions récentes citons : un groupe de travail ONCOLOR Patients centré sur l’information et l’accompagnement – la mutualisation régionale des moyens mis à la disposition des réseaux pour développer un système d’information commun (plate-forme régionale HE.R.M.E.S) basée sur le « circuit patient » ; l’évaluation du réseau portant sur la maintenance et la conformité des structures à des cahiers des charges évolutifs et sur l’impact des actions menées.

ONCOLOR initialement réseau de soins est devenu un réseau de santé au sens du décret n° 2002-1463 du 17 décembre 2002 portant application de l’article 6321-1 du Code de la Santé Publique. Initié 10 ans avant le Plan cancer, il s’intègre parfaitement dans ses recommandations et en particulier dans la mesure 29.

Les commentaires sont fermés.