Déclaration obligatoire des mésothéliomes : n’oubliez-pas de déclarer vos cas !

La phase pilote a démarré le 1er janvier 2011 en région Lorraine.

Nous rappelons que les médecins pathologistes et cliniciens exerçant en région Lorraine, et amenés à poser un nouveau diagnostic de mésothéliome doivent remplir la fiche de notification ci-jointe et l’adresser au médecin de l’agence régionale de santé (ARS) de la région Lorraine selon les modalités habituelles de notification des maladies à déclaration obligatoire.
► par fax : 03 83 39 29 73 ou par mail : ARS-LORRAINE-CVGS@ars.sante.fr

L’information individuelle du patient doit être assurée par le clinicien.
L’ARS transmettra ensuite les données anonymisées au Département santé-travail de l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) pour effectuer la surveillance nationale.
Les documents nécessaires à la notification des nouveaux cas de mésothéliome (fiche de notification, notice d’information du patient par le clinicien) sont également téléchargeables
► sur le site web du réseau Oncolor : http://www.oncolor.org/actus/atoutesrp.asp?id=2872

Rendre obligatoire la déclaration des mésothéliomes fait partie de la mesure 9.1 du Plan cancer 2009-2013. L’InVS est chargé par les autorités sanitaires de mettre en place cette DO qui vise tous les mésothéliomes sur le territoire métropolitain et dans les régions ultramarines. Elle vient compléter le programme national de surveillance des mésothéliomes, limité aux tumeurs pleurales dans 23 départements.
Cette disposition vise à renforcer la surveillance épidémiologique des mésothéliomes, à augmenter la reconnaissance des maladies professionnelles liées à l’amiante et à améliorer la connaissance des cas survenant en dehors d’une exposition professionnelle à l’amiante.
La phase pilote est menée par l’InVS avec les médecins déclarants, les ARS, les Cellules de l’InVS en régions (Cires) et les équipes en charge du Programme national de surveillance des mésothéliomes des 6 régions pilotes. Elle se termine en juin et sera suivie de la publication des textes rendant obligatoire la déclaration des mésothéliomes à tout médecin en posant le diagnostic. Il s’agira de la 31ème affection à DO (29 maladies infectieuses, saturnisme).

En principe, les médecins concernés ont été destinataires, en décembre 2010, d’un courrier de l’InVS les informant des modalités de la mise en œuvre de ce dispositif et leur transmettant les documents nécessaires à la notification. Si tel n’a pas été le cas et que certains souhaitent recevoir ce courrier, n’hésitez-pas à contacter le Dr Laurence Chérié-Challine, responsable du projet à l’InVS (l.cheriechalline@neuf.fr).

De l’exhaustivité des déclarations dépendront la qualité du système de surveillance et son intérêt pour la santé publique.

Dr Laurence Chérié-Challine – INVs